Mariage sur le Nil

Publié le par non précisé

 
L’antique déesse, Hator

 


   Le pied sur le rivage vous direz tayeb, c’est une réponse à tout !

   Nous sommes jour de mariage sur les bords du Nil, il est agréable de se glisser
   dans la fête où la mariée et ses amies montrent leurs brillants costumes et le voile
   noir qu’elles ont porté dans la rue. D’autres femmes vêtues de bleu se remirent
   en foule avec des gloussements et accueillies pour fêter la nouvelle épouse,
   elle recevait des compliments de toutes et elles prirent place aux tables basses
   en grand nombre pour la circonstance. Une troupe de danseurs nubiens vient
   en faisant vibrer les tambourins, guidés par une femme voilée semblant vouloir
   les menacer ou les faire fuir.

   De petits flacons parfumés à l’eau de rose circulent dans la foule et les fameuses
   petites scènes comiques jouées par des hommes ressemblent fort aux jeux illustrés
   de nos proverbes du terroir.
 
 

    
J'écoute avec la plus grande attention un conteur emporté comme dans une transe
   raconter l’histoire d’une boule de sucre où sont enfermés deux pigeons qui seront
   libérés comme dans l’antiquité pour tirer un augure du vol de ces oiseaux. Je suis
   enchantée par l'Egypte et nous nous préparons à embarquer dans la blancheur de la nuit.
 




 

 

Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article