Qu'est donc aller faire Akhénaton à Karnac ?

Publié le par non précisé


Akhénaton fit irruption à Karnak

AKH pour dire lumière, figuré par l’ibis à aigrette. L'ibis évolue entre le monde des dieux et celui des hommes et les Coptes feront de ces génies des divinités (démons en grec) appelés Akhou.

Selon Hérodote « les Egyptiens » ont été les premiers à dire que l’âme humaine est immortelle mais aussi qu’elle passe d’une forme à une autre. Platon écrivit sur la migration de celle-ci et la réflexion reste ouverte…………………




 

































Un plan insolite, celui d'une femme, son nom est
Bétanta, au pied de la statue de Ramsès II. Placée devant le second pilône du temple d'Amon, à proximité de la salle hypostyle avec les colonnes aux chapiteaux papyriformes.
Un interdit : ne jamais , sur le site, poser les pieds dans l'ombre d'une statue.
Un conseil : brûler de l'encens permet de purifier l'air.



Akhénaton XVIIIè dynastie (-1372 à 1354) il devient pharaon sous le nom Aménophis IV

En lutte contre le clergé d’Amon à Karnak il institua le culte solaire d’Aton et fit sa capitale à Tell el-Amarna. C’est sous son règne, tourné vers de nouvelles formes de pensées, d’art et de littérature que l’Egypte perdit ses possessions asiatiques. Après avoir tenté de piller et abîmer le site sacré de Karnak, Il tenta de se rapprocher des prêtres d’Amon mais il disparait du paysage après la perte de la Syrie. On le dit influencé par Néfertiti sa première épouse et les femmes de son harem qui firent de lui un homme à l’exemple du roi indien Ashoka, qui après sa conversion au boudhisme vit son empire s’effondrer.





Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article